Quantcast

Rendez-vous de carrière : plus que quelques jours pour formuler un recours !

mercredi 10 octobre 2018
par  Secteur emploi

Vous avez pu en principe prendre connaissance de l’appréciation finale du recteur ou du ministre, suite à votre rendez-vous de carrière, autour du 20 septembre. Les premiers retours montrent le caractère souvent injuste de l’appréciation finale, inacceptable et révoltante pour les collègues concernés (incohérence entre l’appréciation finale et la grille remplie par les deux évaluateurs primaires ; ex : appréciation finale « Satisfaisant  » alors que tous les items sont à « Très Satisfaisant » ou « Excellent  » !). L’éventuelle accélération de la carrière est loin d’être le seul enjeu. Au-delà, c’est le manque de reconnaissance qui affecte les collègues. C’est pour cela que nous, représentants du SNES-FSU, continuons à exiger une déconnexion totale entre l’avancement et l’évaluation professionnelle.

Face aux injustices criantes, le SNES-FSU Versailles réclame la communication des critères utilisés pour porter l’appréciation finale et exigera le réexamen de l’ensemble des situations, au nom de la transparence et de l’équité de traitement.
Pour donner du poids à notre demande, n’hésitez pas à formuler un recours. Vous disposez de 30 jours pour le faire, à compter de la notification de l’appréciation finale, ne tardez pas ! Nous vous indiquons ci-dessous les modalités précises de recours.

Pour que nous puissions agir efficacement, il est indispensable que tous les collègues mécontents de leur appréciation finale rédigent une lettre de contestation de l’appréciation du recteur ou du ministre. Le recours est à adresser impérativement dans les 30 jours suivant la notification de l’appréciation.

Attention, le recours ne constitue que la première étape de la contestation. Il convient ensuite de saisir la CAPA, ou la CAPN pour les agrégés, dans les 30 jours suivant la réponse au premier recours ou dans les 60 jours suivant ce premier recours en l’absence de réponse. Pour des informations plus détaillées sur les délais de recours, consultez notre article !

  • Pour les agrégés, le courrier doit être adressé au ministre, par la voie hiérarchique et par la voie directe (courrier postal à DGRH B2-3 – 72 rue Régnault – 75243 Paris Cedex 13 et mail à recoursappreciationagreges@education.gouv.fr).
    Adressez-nous la copie de votre courrier à l’adresse : agreges@snes.edu
  • Pour les certifiés et assimilés, le courrier est à adresser au recteur, par la voie hiérarchique et par la voie directe (courrier postal à Rectorat de Versailles – Cellule des actes collectifs – 3 boulevard de Lesseps – 78017 Versailles cedex et mail à ce.dpe@ac-versailles.fr)
    Adressez-nous la copie de votre courrier à l’adresse : carrieres@versailles.snes.edu

Vous auriez dû avoir votre rendez-vous de carrière en 2017-2018, mais, quelle qu’en soit la raison, vous n’en avez pas eu ?
Votre dossier sera tout de même examiné en CAPA d’avancement ou pour la promotion à la hors-classe, en prenant en compte l’ensemble de votre carrière. Il va de soi, cependant, que vous pouvez être pénalisé par cette situation. Par conséquent n’hésitez pas à formuler dès à présent un recours pour vous assurer d’un examen attentif et juste de votre dossier et pour alerter sur les dysfonctionnements du nouveau système.

Quelle que soit votre situation, continuez à nous communiquer des informations sur l’appréciation reçue, en écrivant à carrieres@versailles.snes.edu pour que nous disposions d’éléments tangibles permettant d’interpeller le rectorat. N’oubliez pas de nous préciser votre situation (passage du 6e au 7e échelon, passage du 8e au 9e échelon ou passage à la hors-classe, certifié(e) ou agrégé(e)).

Dans un contexte, où notre profession et la Fonction Publique sont attaquées de toutes parts, le SNES-FSU reste mobilisé pour défendre nos droits individuels et collectifs. Se syndiquer au SNES-FSU, syndiquer de nouveaux collègues, c’est se donner les forces collectives dont nos professions ont besoin pour obtenir la revalorisation de nos métiers, nos carrières, nos salaires.