Quantcast

[Mise à jour 4 mars] Réforme du bac et du lycée - les outils pour s’informer et se mobiliser

dimanche 11 mars 2018
par  Snes S3 SV

 Mise à jour 4/03 : tous les outils pour se mobiliser

  • Les analyses des conséquences discipline par discipline, voir ci-dessous

  • Le tract du SNES-FSU Versailles à télécharger ici  : au recto quelques éléments disciplinaires, au verso, une analyse quelques éléments d’analyse générale détaillés , qui sont également présentés ci-dessous
    * disparition des heures pour travailler en demi-groupes ou en groupes réduits, une dégradation sans précédent de nos conditions de travail !
    * l’apparition de nouveaux enseignements sans réels ancrage disciplinaire (Humanités scientifiques et numériques par exemple) : ces enseignements serviront vraisemblablement au mieux de variables d’ajustement des services dans un contexte de DGH étriquées, au pire d’outil de mise en concurrence des personnels de la part de chefs d’établissement néo-managers !
    * un bac à 29 épreuves, la course infernale à l’évaluation ! Jean-Michel Blanquer annonce vouloir simplifier le bac, résultat, l’organisation proposée, à savoir des partiels à plusieurs reprises pendant l’année de 1re et de terminale, va conduire les lycéens à passer pas moins de 29 épreuves au cours de leur année de 1re et de terminale ! Vous avez dit « choc de simplification » ?!
    * Décider de son avenir dès la fin de seconde  : le choix des modules de la classe de 1re et de terminale devra se faire en articulation avec le parcours envisagé dans le supérieur, puisqu’ils seront étroitement articulés aux attendus de ParcourSup. Les élèves seront donc enfermés dans des parcours pré-définis dès la fin de 2de, ce qui va renforcer les inégalités sociales existantes.

  • Informons les parents d’élèves de 3e ! Leurs enfants seront les premiers touchés par cette réforme. Un tract à diffuser à l’occasion des journées portes ouvertes dans les lycées à télécharger ici

  • Les diaporamas du SNES-FSU pour animer vos heures d’information syndicale
    * diaporama réforme du bac
    * diaporama réforme du lycée
    * diaporama ParcourSup
    Si vous souhaitez qu’un militant vienne animer une heure d’information syndicale, contactez votre section départementale (snes78@versailles.snes.edu, snes91@versailles.snes.edu, snes92@versailles.snes.edu, snes95@versailles.snes.edu)

La réforme du lycée s’inscrit dans l’orientation politique générale du gouvernement qui consiste à affaiblir durablement les services publics ! Pour nos salaires, pour des services publics de qualité, une large intersyndicale, dont la FSU, appelle à la grève le 22 mars. Toutes les informations ICI

  18 février : les analyses disciplinaires du SNES-FSU

 14 février : les annonces ministérielles

Jean-Michel Blanquer a dévoilé les contours de la réforme du bac et du lycée. Les mobilisations et expressions de ces dernières semaines, notamment du SNES-FSU, ont permis de faire reculer le Ministre sur l’annualisation et la disparition qui était programmée de la voie technologique.
Mais sur le reste, le Ministre persiste et signe : il s’inscrit dans la droite ligne du rapport Mathiot et de la commande présidentielle
 : lycée modulaire (voir analyse ci-dessous), contrôle continu et diminution du nombre d’épreuves au bac qui, en plus d’augmenter les inégalités entre élèves et établissements, vont faire de l’année scolaire une année d’évaluation perpétuelle, laissant de côté un aspect pourtant essentiel de nos métiers : la construction et la transmissions des connaissances, des savoirs et des méthodes.
Le lycée modulaire consacre également la hiérarchie des disciplines et va enfermer les élèves dans des parcours dès la classe de 1re, fermant de fait des portes pour l’orientation post-bac.

Après la campagne d’heures d’information syndicale de janvier, après la grève du mardi 6 février, les 3 sections académiques d’Ile-de-France ont organisé un rassemblement le mercredi 14 février, jour des annonces ministérielles. La suite de la nécessaire action pour imposer de l’ambition pour nos élèves et nos métiers, au retour des vacances !


 Le rapport Mathiot : décryptage, outils pour se mobiliser

Pierre Mathiot a rendu son rapport sur les modalités d’une réforme dy bac et du lycée mercredi 24 janvier. S’inscrivant dans la droite lignée des propos présidentiels et ministériels : diminution du nombre d’épreuves terminales, suppression des filières et organisation d’un lycée modulaire, diminution des horaires disciplinaires. A bien des égards, ce projet porte en lui les prémices d’une profonde dénaturation de nos métiers. Il marque aussi un profond recul dans l’ambition de démocratiser le lycée puisqu’à travers la création d’un lycée modulaire, il enferme les élèves dans des parcours pré-déterminés dès la 2de. Il est indispensable de réaffirmer haut et fort la nécessité d’un lycée bien plus ambitieux que celui proposé par Mathiot et Blanquer. Dans la continuité de la journée d’action du 1/02, pour dénoncer le projet Mathiot/Blanquer, ParcourSup, le manque de moyens, notamment en collège et exiger une autre politique pour le 2nd degré, le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, le SNEP-FSU, la CGT Educ’action appellent à la grève le mardi 6 février.

  • Les petites phrases pas si anodines du rapport Mathiot  :à lire ici

  • Les disciplines dans le rapport Mathiot
    l’analyse du SNES-FSU, discipline par discipline : à lire ici

  • Collèges, lycées : tous concernés, tous mobilisés
    Le passage à un lycée modulaire, selon les préconisations du rapport Mathiot aurait également de lourdes conséquences pour les professeurs exerçant en collège. Annualisation, responsabilité et pressions en matière d’orientation, les enjeux sont nombreux. A lire ici

  • Le lycée modulaire : mythes et réalités d’un lycée à la carte. L’exemple britannique
    à lire ici
    Les partisans d’un lycée modulaire présentent ce type d’organisation comme une solution aux défauts de l’organisation en séries, sur le modèle du lycée français. Le lycée modulaire permettrait aux élèves de choisir librement leurs disciplines, de faire toutes les combinaisons originales qu’ils souhaitent, et ainsi de sortir d’un carcan très hiérarchisé, ce carcan dans lequel les séries les enfermeraient.
    Étudier en détail le fonctionnement du lycée britannique, cas presque pur de lycée modulaire, « à la carte », permet de voir assez simplement pourquoi ce type d’organisation ne serait, en fait, absolument pas un progrès par rapport au principe des séries.

[Vidéo] Le bac, façon puzzle


Documents joints

OpenDocument Presentation - 115.5 ko
PDF - 1.2 Mo
PDF - 120.8 ko
RTF - 59.7 ko
PDF - 50 ko