Quantcast

VAL D’OISE : Journée de grève au lycée Jean-Jacques Rousseau à Sarcelles

mardi 11 septembre 2018
par  Snes S2 Val d’Oise

Après s’être réunis lors de la pré-rentrée en assemblée générale, les professeurs du lycée Rousseau à Sarcelles avaient laissé une semaine à la direction de leur établissement pour refaire les emplois du temps.
Les nouvelles moutures proposées n’ont pas donné satisfaction.

De nouveau, les professeurs du lycée Rousseau doivent se mettre en grève dès la rentrée. Cette fois-ci, en plus des soucis de hausse démographique (2047 élèves inscrits pour une capacité d’accueil de 1820), ce sont les emplois du temps qui provoquent cette action.

Mardi 11 septembre, ils sont nombreux à se mettre en grève pour dénoncer ces conditions de rentrée : non respect des horaires réglementaires par discipline ; non respect des heures de pondération ; nombreux collègues ayant un service étalé sur six jours ; parfois huit heures de cours consécutives.

Les nouveaux emplois du temps remis en fin de semaine dernière n’ont pas tenu compte des revendications. le nombre d’élèves inscrits a des incidences sur la constitution des classes :

  • L’effectif maximal d’élèves par classe fixé par l’inspection académique (32 en série générale et technologique et 30 en série professionnelle) est encore dépassé dans certaines classes.
  • Ce seuil est encore trop élevé pour un enseignement de qualité étant donné les objectifs de personnalisation du parcours de l’élève, au cœur de nos préoccupations pédagogiques.
  • Au moins 35 élèves de Terminale n’ont pas pu redoubler dans notre lycée, alors que c’est un droit.

Ce nombre contraint l’emploi du temps des élèves :

  • Certaines classes ont cours le samedi matin et le mercredi jusqu’à 17h45.
  • Des heures de « trous » ont été multipliées cette année pour une seule salle de permanence
  • Les emplois du temps n’étaient pas viables lors de la pré-rentrée des enseignants : ainsi les élèves ne les ont eus qu’au plus tôt vendredi 7/09/2018

Ce nombre a un impact en termes de sécurité :

  • Le flux des élèves dans les couloirs est trop important pendant les intercours, et pendant les exercices d’évacuation.
  • Les salles de TP en sciences sont saturées.
  • Les élèves ont peu de lieux pour être accueillis s’ils n’ont pas cours.

Les cours ont pu débuter lundi 10 septembre mais une grande partie des professeurs s’est mise en grève aujourd’hui.

Rassemblement devant le lycée

Après un rassemblement devant le lycée, les grévistes sont partis vers Osny pour demander au DASEN de les recevoir. Malheureusement et malgré l’engagement du DASEN de veiller à un accueil respectueux dans les locaux de représentants des manifestants, engagement pris lors d’une instance départementale (CTSD), c’est par une porte entrebâillée qu’on a signifié aux grévistes, que sans demande d’audience au préalable, ils ne seraient pas reçus. Une bien drôle de conception du dialogue avec des agents de l’Etat qui s’étaient adressés à la DSDEN la semaine dernière pour aider leur établissement à faire sa rentrée.

Rassemblement devant la DSDEN

Une demande d’audience va être envoyée par voie hiérarchique. Espérons que l’audience puisse se tenir rapidement et des solutions pérennes trouvées dans l’intérêt des personnels et aussi des élèves !