Dur samedi pour Darcos

l’opération lycéens tourne au fiasco
dimanche 16 novembre 2008
par  Snes S3 JJD

 Samedi 15 novembre l’opération Darcos en direction des lycéens tourne au fiasco

Le ministère avait réuni à l’école polytechnique 600 lycéens (délégués des conseils de la vie lycéennes), les établissements étant choisis par les recteurs (sage précaution).

Au final devait apparaître devant les médias et avec Darcos le consensus sur la réforme......
mais l’opération a complètement tourné court

Article Libération


 DARCOS CHAHUTE PAR LES LYCEENS

Membre du CVL de mon lycée, j’ai été élu par les autres membres du CVL pour représenter notre lycée à la concertation nationale sur la Réforme du « nouveau lycée » . 60 lycées avaient été choisis pour représenter l’Académie de Versailles

. Nous étions convoqués vendredi soir 14 novembre à 17h au CRDP de Buc . Nous avons été réunis par le Recteur et différents Inspecteurs de l’Académie . L’objectif était de faire « émerger » les questions des lycéens après une présentation plus que sommaire de la Réforme , sans que l’on sache comment cela serait utilisé : en effet, le programme du lendemain était secret, les Inspecteurs nous ont dit qu’ils ne savaient pas ce qui allait se passer …surprenant tout de même … en fait , on s’est rendu au fur et à mesure de la discussion , qu’ils en savaient beaucoup plus que ce qu’ils avaient laissé croire et on a eu l’impression , très vite , d’être infantilisés

. Des liens se sont vite noués entre la majorité des lycéens présents , et bien qu’il n’y rien à faire à Buc le soir ( pas un troquet ! ) , on a discuté entre nous jusqu’à 3 heures du matin de nos lycées respectifs, de l’absence de vie démocratique lycéenne, de nos inquiétudes et de nos projets pour l’avenir des lycées . Le plus riche et intéressant s’est déroulé en dehors du CRDP et des ateliers encadrés par les Inspecteurs .

Le lendemain matin ,à 9h , départ du car pour l’école Polytechnique où nous nous sommes retrouvés les 600 lycéens de toute la France . Avant de rentrer dans l’auditorium, il a fallu déposer nos sacs, nos feuilles , nos stylos …pas le droit de prendre de documents personnels dans la salle …

Après un accueil par un Général qui a présenté l’école, le Recteur GAUDEMAR a présenté la Réforme des lycées : surtout des grandes idées , mais beaucoup de flou et d’imprécision en particulier sur les 3 heures d’accompagnement et les modules .On a quand même compris que l’horaire obligatoire en 2de était réduit à 21 h et que les 6h de modules semestriels seraient aussi fragiles que les options aujourd’hui : répartis entre les différents lycées, inégalement , si les moyens existent et si on a les profs ! avec les nouvelles suppressions de postes, c’est plutôt mal parti ! Beaucoup sont inquiets pour l’avenir du Bac et sa valeur pour poursuivre des études .

On a été ensuite réparti en ateliers par groupes de 20 encadrés par 2 étudiants en communication et 3 Inspecteurs et/ou Recteur : il fallait formuler des propositions à partir d’une liste de thèmes (la nouvelle répartition du temps scolaire, la relation entre l’élève et l’enseignant, l’accompagnement personnalisé, les problématiques environnementales, le lycée :un lieu de vie agréable, l’engagement des lycéens …) . 5 minutes par thème pour formuler des propositions personnelles soumises ensuite au vote . C’était frustrant, il n’y avait pas de temps de débat prévu mais on l’a pris quand même . En milieu d’après midi , on nous a présenté 5 court- métrages sur les discriminations . Toujours aucun débat …

Puis arrivée de Darcos et des journalistes pour ce qui aurait pu faire un beau coup médiatique 2 heures avant le 20h ! Le Ministre, « venu écouter », assis au milieu des lycées dans l’auditorium et non pas à la tribune où se trouvaient 6 lycéens , choisis pour faire la synthèse des 2 journées, sous la responsabilité d’une journaliste « indépendante » chargée d’animer la discussion .

Mais alors rien ne s’est passé comme prévu…très vite , les lycéens ont interpellé le Ministre sur les suppressions de postes , les réductions d’heures d’enseignement et ont dénoncé la parodie de consultation pour une Réforme à la fois bouclée d’avance et bâclée dans la précipitation …ces interventions ont été soutenus par les applaudissements d’une grande partie de la salle .

Le Ministre n’a pas été capable de répondre concrètement aux questions et a accusé les lycéens de pas être raisonnables. Le débat a alors glissé de la tribune à la salle : après qu’une lycéenne ait dénoncé cette mascarade, le micro a été coupé , les lycéens ont continué à se faire entendre plus fort par des sifflets, des huées …un beau chahut de plus de 15 minutes dont le Ministre se rappellera longtemps .

La séance a été écourtée , Darcos étant contraint de quitter finalement l’auditorium accompagné des chants de manifestations « Darcos si tu savais… » .

Après une longue journée riche en échanges et contacts, rendez-vous est donné, le plus nombreux possible, avec les profs, jeudi 20 novembre dans les manifestations partout en France . Monsieur le Ministre, la semaine n’est pas finie…vous allez encore nous entendre !

Un lycéen de l’Académie de Versailles