Nouveaux programmes de collège

Les nouveaux programmes de Lettres, d’H-G, d’éducation musicale, d’Arts Plastiques et de technologie ont été mis en ligne pour cnsultation
lundi 19 mai 2008

Même si le Ministère n’a pas annoncé de nouvelles réformes pour le collège, même s’il tarde à dévoiler ce que sera la réforme des lycées et que les lycéens se mobilisent fortement, la question du collège constitue toujours un enjeu lourd et la loi Fillon n’a pas encore donné toute sa mesure. Les déclarations fragmentaires de X. Darcos permettent de comprendre que la « revalorisation du métier enseignant » sera conditionnée à la mise en place des réformes ; du lycée, d’abord, du collège par contrecoup.

Même si le Ministère n’a pas annoncé de nouvelles réformes pour le collège, même s’il tarde à dévoiler ce que sera la réforme des lycées et que les lycéens se mobilisent fortement, la question du collège constitue toujours un enjeu lourd et la loi Fillon n’a pas encore donné toute sa mesure.

Les déclarations fragmentaires de X. Darcos permettent de comprendre que la « revalorisation du métier enseignant » sera conditionnée à la mise en place des réformes ; du lycée, d’abord, du collège par contrecoup.

Car il faut justifier les suppressions de postes, qui ont déjà des conséquences gravissimes dès cette année et qui doivent s’amplifier dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), avec 20.000 postes en moins chaque année entre 2009 et 2012. Il s’agit donc d’adapter le système éducatif dans son ensemble à la pénurie programmée ; pour cela, il faut transformer en profondeur les structures de l’Ecole et le Statut des personnels.

C’est le cœur du métier d’enseignant qui est ainsi attaqué. A quand la mise en place de deux statuts distincts de « prof de collège » et de « prof de lycée » ? Simple exécutant bi- voire polyvalent, le « prof de collège » pourrait alors voir son temps de présence nettement accentué, par exemple.

Les nouveaux programmes constituent de ce point de vue un enjeu considérable. Ils mettent en musique un socle commun fortement inégalitaire qui traduit un renoncement à l’ambition pour tous.

Le Snes appelle l’ensemble des collègues à se saisir de cette consultation pour faire connaître leurs analyses et à se mobiliser pour mettre un coup d’arrêt à la dénaturation programmée du métier.

Bruno Mer

 Nouveaux programmes : consultation, vraiment ?

Les nouveaux programmes du collège, qui « sont élaborés en référence au socle commun », ont été mis en ligne sur le site Eduscol (http://eduscol.education.fr/D0082/c...) depuis quelques jours pour consultation.

Celle-ci est particulièrement limitée, puisque elle prendra fin le 9 juin. Il est donc urgent d’en prendre connaissance et de faire connaître ses réactions.

« L’organisation de cette consultation est confiée aux Recteurs », mais il n’y a pas eu à ce jour d’information à ce sujet.

Le Snes contactera donc le Rectorat sur les modalités choisies, mais appelle d’ores et déjà l’ensemble des collègues à faire parvenir leurs analyses au Ministère. Car tout laisse croire que, à l’instar de l’expérimentation du livret de compétences, cette consultation n’en aura que le nom.

Or, l’introduction d’un programme d’Histoire des Arts (non communiqué, d’ailleurs !), qui doit représenter 25% des programmes d’H-G et 50% des programmes d’Education Musicale et d’Arts Plastiques, a des conséquences sévères.

On retrouve dans ces nouveaux programmes tout ce qui constitue le cœur du socle commun, tout entier traversé par la norme et les repères - au détriment de la construction de la réflexion et du jugement.

En Lettres, par exemple, s’il ne faut surtout pas nier les écueils des programmes actuels, on ne peut que s’étonner du traitement du théâtre (hors Molière, point de salut !) et du rejet de l’énonciation en 4e.

Il est important que chacun prenne connaissance de ces nouveaux programmes et en fasse l’analyse. Mais seuls les programmes de Lettres, H-G, Education Musicale, Arts Plastiques et EPS sont l’objet de cette consultation. Les programmes scientifiques, mis en place cette année, subissent pourtant une révision. Mais le Ministère a estimé qu’il était inutile de consulter les collègues !

Consultation, vraiment ? Il s’agit bien plutôt d’une simple entreprise de légitimation.

 Un contexte nettement défavorable

Le contexte dans lequel s’inscrit cette consultation lui donne un sens particulier.

La loi Fillon de 2005 a installé l’arsenal législatif pour transformer en profondeur le système éducatif et le métier enseignant.

Les outils de cette transformation sont maintenant en place : socle commun, livret de compétences, PPRE (Programme Personnalisé de Réussite Educative), article 34 sur le « droit » à l’expérimentation, etc.

L’objectif est maintenant, pour le Ministère, de les mettre en œuvre pour aller dans le sens de l’Audit sur les horaires en collège, mené conjointement par les Ministères des Finances et de l’EN ; il s’agit de casser toutes les rigidités supposées du système éducatif : les horaires et les programmes nationaux ; statut des personnels ; les classes, même.

A l’instar du socle commun, qui doit devenir, selon le rapport de l’IGEN, le seul « objectif-cible » en Zep, le maître mot est l’adaptation au local avec le renforcement de l’autonomie des établissements et du pouvoir du chef d’établissement (sur la politique pédagogique, la gestion des personnels, etc.).

Dans ce cadre, les horaires pourront être adaptés (vers le bas, puisqu’il faut supprimer des postes !), le service, aménagé. Mais l’amélioration des conditions d’enseignement n’est pas à l’ordre du jour : la pertinence de la réduction des effectifs par classe et des dédoublements est très nettement contestée par le Ministère...

Pernicieuses, ces réformes renvoient sur le dos des établissements eux-mêmes la responsabilité de « choisir » les coupes sombres. C’est tout le sens de ce fameux « droit à l’expérimentation » dont la vocation se réduit à la seule gestion de la pénurie. Alors, oui, nous avons toutes les raisons de nous mobiliser


Documents joints

Affiche consultation programmes
Affiche consultation programmes

Derniers articles publiés