Quantcast

Rentrée 2019 dans les CIO : des situations inacceptables pour les personnels et les services !

vendredi 20 septembre 2019
par  Secteur Psy-ÉN

Dans un contexte particulièrement grave pour les Psy-EN (voir notre article sur la réforme de l’orientation), de nombreux CIO sont confrontés en cette rentrée à des problèmes nombreux qui dégradent les conditions de travail des personnels.


=> Le SNES-FSU Versailles intervient au niveau départemental et académique pour signaler ces problèmes, obtenir des réponses de l’Administration et des décisions rapides. Nous mettrons à jour régulièrement cet article quand nous obtiendrons des informations.

Les problèmes concernant les locaux ou les outils de travail :

  • Argenteuil : Le CIO n’a toujours pas déménagé à sa nouvelle adresse car il y a encore des travaux à réaliser. Une date de déménagement a été annoncée alors que les installations ne sont pas finies. Est-ce qu’il leur sera possible de travailler et d’accueillir le public dans ces conditions. La nécessité de continuité du service public doit être assurée.
  • Sarcelles : Les personnels travaillent avec les volets fermés car le département, la région et l’Etat se renvoient la balle pour la remise en état.
  • Cergy-Pontoise : il n’y a pas d’accès à base élèves qui correspond au territoire de Pontoise.
  • Essonne : le nombre de CIO est passé de 10 à 6 en quelques années : Chilly-Savigny, les Ulis-Massy, Arpajon-Sainte Geneviève, Corbeil-Evry, Etampes et Brunoy, ce qui a diminué les lieux d’accueil et crée des conditions de travail difficiles pour les collègues.
  • Depuis l’ouverture des CIO le 21 août, l’afflux du public est important, par exemple, le CIO d’Evry- Corbeil reçoit 50 jeunes par jour (dont de nombreux EANA).
  • Dans l’ensemble des CIO, la situation pour cette rentrée est particulièrement difficile puisqu’ils font face à un afflux d’élèves sans solution très important (non affectés, EANA, Parcoursup...). Le manque de personnels dans les DSDEN a un impact significatif sur cette situation.
  • Hauts-de-Seine : il a été annoncé en réunion de centre du CIO de Puteaux, la fusion courant 2020 des CIO de Puteaux et de Colombes. Cette annonce tombe de façon brutale sans que nous en connaissions les motifs. Comme partout sur le territoire, nous nous opposons fermement à ces décisions de fermeture de CIO qui ont pour conséquence la disparition d’un service public d’orientation de l’Éducation Nationale de proximité pour les jeunes et leurs familles. Cela amène également à des conditions de travail dégradées des PsyEN et DCIO qui sont obligés d’exercer dans des lieux ne pouvant pas accueillir dans de bonnes conditions les personnels et le public.

Les problèmes concernant les personnels administratifs :

  • A Versailles, Argenteuil, Cergy-Pontoise, Colombes (...), il manque un poste, laissant seul un personnel qui doit répondre au téléphone, saisir les demandes des EANA et leurs résultats aux tests de niveau, faire remonter aux DSDEN les entretiens de situation des jeunes de plus de 16 ans sans solution et pouvant bénéficier de la MLDS...

Les problèmes concernant les postes vacants PsyEN-DCIO :

  • Tous les postes vacants de PsyEN n’ont pas encore été pourvus par des personnels contractuels (remplacement de congé maternité, arrêt maladie, rompu de temps partiel...) dans les CIO de Rueil, Cergy-Pontoise, Evry-Corbeil, ce qui complique l’organisation des services et la répartition des secteurs.
  • Dans plusieurs CIO, alors qu’il avait été annoncé que le regroupement/fusion donnerait lieu à la création d’un poste de PsyEN pour compenser la perte du poste de DCIO, cela ne semble plus être à l’ordre du jour (Evry-Corbeil, Massy-Les Ulis...).
  • Dans plusieurs CIO, les postes de DCIO, restés vacants après le mouvement, ne sont pas pourvus par des faisant fonction (Colombes, Versailles, Mantes...), ce qui a pour conséquence d’alourdir le travail des équipes.
  • A Ermont, la situation est compliquée à plusieurs niveaux : arrêt maladie du DCIO non remplacé, suppression d’un poste administratif, rompu de temps partiel non compensé, demande aux PsyEN d’assurer les tâches du DCIO... (cf le courrier transmis à la rectrice)
  • Nous découvrons en cette rentrée que dans certaines académies, comme au CIO de Montrouge, les PsyEN n’interviennent plus dans les universités car il n’y a plus de convention. Cette annonce brutale est très mal vécue par les collègues qui y intervenaient. Nous souhaitons savoir ce qui est prévu à l’avenir.

Aude Lemoussu
Cécile Cherouvrier
Elodie Pinta

Secteur PsyEN
SNES Versailles


Documents joints

CIO rentrée 2019