Quantcast

Elections professionnelles : Quand le Ministère de l’Education Nationale joue aux apprentis sorciers avec la démocratie !

jeudi 29 novembre 2018
par  Snes S3 SV

=> ACCÉDER A L’ESPACE DE VOTE


Le jeudi 29 novembre devait marquer le début des élections professionnelles. Il s’agit d’un moment démocratique important pour la profession, les personnels étant appelés à désigner leurs représentants dans les instances paritaires et dans les comités techniques pour les 4 prochaines années.
Cette première journée a été pour le moins chaotique : dès 10h, à l’ouverture du scrutin, des électeurs ont rencontré des difficultés pour accéder à la plateforme de vote, pour un grand nombre d’électeurs, le vote a été impossible. Pour ceux qui ont réussi à voter, la procédure a été très longue (près de 50 minutes). Au bout de quelques heures de vote, le vote a été suspendu pour permettre au Ministère et au prestataire choisi (Voxaly) de travailler sur la solution de vote.
En fin de journée, l’accès à la plateforme a été momentanément rétabli avant d’être de nouveau suspendu en raison d’un nouveau problème. Le vote est donc suspendu ce soir jusqu’au vendredi 30 novembre au matin.

Le SNES-FSU est intervenu à tous les niveaux pour dénoncer ces dysfonctionnements. Ces derniers sont d’une extrême gravité : il s’agit ni plus, ni moins que d’une entrave à l’exercice de la démocratie.
En ne revenant pas sur le choix du vote électronique (en vigueur depuis 2011), en le confiant à une société de toute évidence dans l’incapacité d’être à la hauteur des enjeux, en ne prêtant pas attention aux nombreuses alertes du SNES-FSU depuis plusieurs mois, à l’occasion du vote test en juin, mais aussi lors des opérations de ces dernières semaines, le Ministère a délibérement affaibli la procédure électorale . Il porte une lourde responsabilité dans le fiasco du jour.

Mais si le Ministère prend avec beaucoup de légèreté une opération aussi fondamentale que les élections, c’est maintenant à la profession de répondre à ce mépris (dont témoignent aussi les projets de réformes tant dans l’Education ou la Fonction Publique) par un vote massif et une expression claire en faveur du SNES-FSU et de la FSU.

  • Participer massivement à ces élections, c’est faire vivre la démocratie en ne laissant personne décider à votre place, c’est aussi montrer notre attachement à ces élections mais aussi aux instances concernés, qui font vivre les droits individuels et collectifs des collègues.
  • Voter pour le SNES et la FSU, c’est envoyer un message clair au gouvernement : ses projets de réformes (lycée, bac, Fonction Publique et bientôt retraites) ont avant tout pour objectif de démanteler notre système éducatif et social, réaffirmons notre opposition à ces réformes et portons un autre projet pour le service public d’Education et nos métiers.