Quantcast

Rentrée sous tension dans les Yvelines : en collège comme en lycée, les collègues dénoncent des effectifs inacceptables !

Audiences auprès de la DSDEN, courriers, préavis de grève, grèves le jour de la rentrée... les collègues s’inquiètent des conditions d’accueil des élèves et demandent des moyens pour travailler sereinement.
jeudi 6 septembre 2018
par  Snes S2 Yvelines

Les conditions de la première rentrée imputable au gouvernement Macron confirment les dégradations que nous annoncions dès janvier à l’issue du CTSD de dotation des établissements. Dans les Yvelines, les créations de postes s’avèrent insuffisantes à compenser la hausse démographique (+45 postes pour +857 élèves dans le 2d degré), et le taux d’encadrement n’est maintenu qu’à grand renfort d’heures supplémentaires et de modifications de DHG imposées dans l’urgence.
En juin, nombre de collèges ont été sommés de fermer options et groupes à effectifs réduits pour faire face à l’afflux d’élèves. Les délégations reçues à la DSDEN début juillet avec le soutien du SNES-FSU ont obtenu des rallonges de DGH, insuffisantes au maintien des conditions d’accueil réclamé par les personnels. Ainsi, au collège Maupassant (Houilles), un afflux d’élèves de 4è a rendu nécessaire la création d’une nouvelle division sans que les moyens équivalents ne soient alloués, condamnant les dédoublements de Sciences en 6è. Le collège Les Plaisances (Limay), REP, espère encore que lui soit allouées des heures afin d’accueillir sereinement ses élèves de Quatrième, actuellement à 27 par classe ! Le collège Paul Verlaine (Les Mureaux), REP n’a quant à lui reçu aucune réponse à sa demande, alors que les collègues se voient contraints de renoncer à leur dispositif de lutte contre le décrochage scolaire et d’accueillir leurs élèves de 6è dans une classe de 27 !
La DSDEN reconnaît procéder à un « partage de l’inconfort » entre les établissements dans un contexte où une enveloppe d’heures équivalente à celle allouée en janvier serait nécessaire pour répondre à leurs demandes : maintien des projets artistiques à Albert Thierry (Limay), 3e à 26 au collège Paul Cézanne, REP+, de Mantes-La-Jolie, ou encore 6e à 29 au collège de La Couldre à Montigny-Le-Bretonneux, où les collègues étaient massivement en grève pour demander l’ouverture d’une classe de Sixième !

Le taux d’encadrement en Lycée reste stable. Mais la norme à 35, 36 voire 37 élèves par classe n’en demeure pas moins inadmissible, tandis que quelques demi-classes ont été ouvertes dans la précipitation en juillet pour faire face à un afflux imprévu d’élèves (en 1re ES aux lycée F. Villon des Mureaux et du Broglie de Marly-le- Roi). La capacité d’accueil des redoublants de Terminale est quant à elle incertaine, la DSDEN prévoyant l’ouverture de dispositifs de repréparation au bac dans les bassins sous tension de Poissy, Mantes et Versailles.
Dans un tel contexte d’austérité et de désengagement de l’Etat dans le Service Public d’Education, la section départementale du SNES-FSU soutiendra les actions locales et portera la voix dans les instances départementales de tous les établissements mobilisés.
Contactez-nous !
snes78@versailles.snes.edu