SNES Versailles n°1 - septembre 2017

lundi 9 octobre 2017
par Snes S3 FTS2


« La France n’est pas un pays réformable. Beaucoup ont essayé et n’y ont pas réussi, car les Français détestent les réformes. Il ne faut pas réformer la France, il faut la transformer ». Durant sa visite estivale en Europe de l’Est, Emmanuel Macron a continué sa litanie de petites phrases, mélange de provocations et de raccourcis grossiers. Celui-ci en est un exemple flagrant. S’appuyant sur les poncifs habituels d’un pays rétif à tout changement, il tente de justifier son entreprise de transformation radicale de notre société qui est en réalité synonyme d’affaiblissement général de notre modèle social. Ne nous laissons pas duper par le mirage médiatique d’une présidence soi disant novatrice. Des projets éducatifs de J.M. Blanquer aux multiples annonces de G. Darmanin, Ministre de l’Action Publique, en passant par les ordonnances « réformant » le Code du travail, tout montre que les projets gouvernementaux ont une réelle cohérence. Il s’agit pour la République en Marche de promouvoir un modèle de société libérale, dans lequel les solidarités collectives sont mises à mal et où les inégalités, de fait, augmentent...

Suite de l’édito dans notre publication.

Vous retrouverez ici la publication SNES Versailles n°1 - septembre 2017


Derniers articles publiés