FPMA postes adaptés reportée au mercredi 9 mai

vendredi 13 avril 2012
par administrateur3

La FPMA sur les postes adaptés ne s’est pas tenue mardi 10 avril. Les élus des syndicats de la FSU (SNES, SNEP, SNUEP) ont refusé de sièger car l’Administration voulait entériner un triple coup de force qui remet en cause les prérogatives des élus et des organisations syndicales qu’ont choisi les personnels pour les défendre et les représenter.

a) D’une part, en raison du nombre de sièges fixé par l’Administration, des organisations syndicales qui ont des élus dans les commissions paritaires des corps concernés par les postes adaptés n’ont pas de représentants dans cette formation. En dépit de relances nombreuses de notre part, l’Administration a refusé, comme le prévoient les textes, de laisser les organisations syndicales concernées de désigner des élus sans voix délibérative pour s’assurer de la transparence des opérations et pouvoir informer leurs mandants.

b) D’autre part, le Recteur a retenu comme règle de répartition des sièges celle de la proportionnelle au plus fort reste, alors que, pour l’ensemble des instances consultatives de la Fonction publique et de l’Education nationale, c’est celle de la proportionnelle à la plus forte moyenne qui est reconnue comme légitime. C’est un moyen pour le Rectorat de minorer les sièges de la FSU (57 % des voix, loin devant le second à 12%) et de la CGT qui ont progressé lors du dernier scrutin des élections professionnelles au profit du SGEN et de FO.

c) Enfin, le Rectorat, constatant le défaut d’une organisation syndicale (l’UER) pour nommer des élus correspondant au nombre de sièges qui lui revient, s’est substitué à celle-ci pour désigner des représentants, élus sur les listes de l’UER mais qui ont rejoint FO en cours de mandat, avec l’accord de cette organisation. C’est une rupture de l’impartialité à laquelle l’Administration est tenue qui a pour effet de renforcer une organisation au delà du nombre de sièges que lui ont accordé les personnels par leur suffrage le 20 octobre 2011.

Les syndicats nationaux de la FSU ont solennellement condamné le déni de démocratie ainsi organisé et la position d’une Administration qui a ainsi pris le parti de pénaliser les collègues en empêchant la FPMA de pouvoir se réunir valablement. Ils ont exigé la mise en conformité de sa composition.

la FPMA se tiendra le 9 mai.


Derniers articles publiés