Quantcast

Stage Collège (15 avril 2010)

vendredi 12 février 2010

Stage Collège Stéphane Bonnery : Socle commun, compétences, individualisation …

un collège encore plus ségrégatif ?

jeudi 15 avril de 10 h à 16 h 30

à la section académique Snes Versailles

3, rue Guy de Gouyon du Verger à Arcueil

DEMANDE à déposer avant le 15 mars !

Modalités pratiques voir pièce jointe

Derrière la mise en œuvre du socle commun se cache une restructuration en profondeur du système éducatif. Le socle, malgré l’affichage, n’a rien de commun. Certains élèves et certains établissements devront s’en contenter comme seul horizon accessible. D’autres continueront à viser les programmes dans leur intégralité et ne valideront le socle commun que comme une formalité. Il ne garantit en rien un accès à une culture commune permettant une poursuite d’études. Il rend les personnes responsables intégralement de leur échec (scolaire ou professionnel). Il camoufle plus l’incapacité des politiques éducatives à réduire l’échec scolaire et l’échec social qu’il ne permet à tous les jeunes d’espérer atteindre des qualifications suffisantes pour une insertion durable dans la société.

La mise en place du socle commun fait l’impasse sur les conditions de travail au sein de la classe et le temps nécessaire pour les apprentissages. Le livret de compétences, outil lié au socle commun, transforme et dénature profondément l’évaluation en en faisant l’outil principal de pilotage de l’enseignement …

Le SNES et la FSU avancent au contraire des propositions pour transformer et améliorer le système éducatif. Elles prennent appui sur la conception ambitieuse et émancipatrice d’une culture commune.
Cela pose avec force les questions de corrélation entre milieu social et réussite ou échec scolaire ; de la différence des contenus et des démarches pédagogiques entre socle commun et culture commune ; de l’évaluation par compétences, de « l’aide » apportée aux élèves (individualisation des parcours et des apprentissages, PPRE, …)

Pour contribuer à la réflexion sur toutes ces questions, nous avons demandé à Stéphane Bonnery d’intervenir dans cette journée de stage. Stéphane Bonnéry est enseignant-chercheur en sciences de l’éducation et exerce au sein de l’équipe ESSI-Escol de l’université Paris-VIII Saint-Denis. Il vient de faire paraître : Comprendre l’échec scolaire. Élèves en difficulté et dispositifs pédagogiques (Ed : La Dispute, 215 pages )

« Les enseignants sont tiraillés entre deux fonctions contradictoires. D’une part, ils sont les agents d’un service public d’éducation nationale qui garantit la transmission d’un corps de connaissances commun à l’ensemble d’une génération. Mais ils sont aussi les agents du tri social par l’école. Par ailleurs, les salariés exploités sont précisément ceux qui ont été privés d’études longues. Il est donc logique que ce soient leurs enfants qui souffrent d’un déficit de « culture scolaire ». On peut appréhender cela de façon misérabiliste et défaitiste : c’est la théorie du handicap socioculturel, qui veut que « l’anormalité scolaire » soit le fait de l’enfant. À l’inverse, on peut considérer que la mission de l’école est de transmettre cette culture à tous, et qu’elle est à transformer en ce sens. » Stéphane Bonnery

Lors de ce stage, vous aurez toutes les informations concernant le socle commun, mais aussi l’évaluation par compétences, les PPRE et la réforme des collèges dans son ensemble.

Il s’agit de donner à tous les collègues les éléments nécessaires pour s’opposer à la mise en place d’un collège encore plus ségrégatif et affirmer notre ambition d’un collège de la réussite pour tous.


Documents joints

Modalités pratiques