Les vrais chiffres de la rentrée 2009

lundi 26 octobre 2009
par  Snes S2 Hauts de Seine

Les documents obtenus lors du CTPD « Bilan de rentrée » du 19 octobre 2009, bien que très succincts, permettent de rétablir les faits : les suppressions de postes, loin d’être indolores comme l’a prétendu le Ministre, conduisent à des dégradations massives des conditions de travail et d’étude dans les collèges et lycées des Hauts de Seine.

Les tableaux récapitulatifs établis par le SNES à partir des documents de CTPD éclairent la situation de chaque établissement : utile pour y voir clair et pointer, en Heure d’info syndicale ou en CA, les vraies causes des difficultés croissantes dans lesquelles se débattent au quotidien personnels et élèves.

L’Inspecteur d’Académie n’a pas fourni de données sur le nombre moyen d’élèves par classe : on comprend sa discrétion sur une dégradation qui est générale d’après toutes les enquêtes de rentrée qui nous sont parvenues !

En revanche les documents confirment ce que les représentants SNES ont dénoncé dès janvier 2009 : la préparation de rentrée s’est faite sur la base de prévisions sous-estimées des effectifs élèves par établissement.
Voir les tableaux comparatifs effectifs prévus en janvier 2009/ effectifs réels constatés en septembre 2009.

Effectifs Collèges prévus/réels rentrée 2009
Effectifs Lycées prévus/réels rentrée 2009

La sous-estimation des prévisions d’effectifs a permis d’attribuer en janvier des Dotations Horaires Globales sous-dimensionnées.... et donc de procéder aux suppressions de postes en mars. Il se confirme que beaucoup de ces suppressions n’avaient pas de justification...

Des rallonges horaires ont ensuite été distribuées, certaines à la veille de la rentrée, compte tenu des flux d’élèves liés à l’assouplissement de la carte scolaire. Mais ces « ajustements » ne correspondent pas partout, loin s’en faut, à ce qui serait nécessaire pour accueillir les élèves supplémentaires. En tout état de cause, il s’agit d’Heures Supplémentaires Année, ou de Blocs de Moyens Provisoires....
Le tableau Collèges et le tableau Lycée montrent l’importance sans précédent de ce mode de gestion « à l’heure près » qui casse et précarise les équipes enseignantes. Vous y trouverez reconstituée votre DHG réelle de fonctionnement pour 2009-2010.

DHG fonctionnement Collèges 2009-2010
DHG fonctionnement Lycées 2009-2010

Le vote des CA en janvier-février a porté sur la répartition de la DHG initiale, or les « ajustements » conduisent de fait à fonctionner avec une autre répartition, c’est-à-dire à ne pas respecter les prérogatives des CA.
Moins de transparence au plan local, un contrôle insuffisant au plan départemental : les horaires, dédoublements, modules réglementaires ne sont pas toujours respectés, il importe de vérifier a posteriori en CA que les élèves ont bien leur dû.... et de s’adresser à l’IA si ce n’est pas le cas !

A l’issue de cette gymnastique comptable opaque, le taux d’encadrement H/E est très souvent en baisse, contrairement aux déclarations de Luc Chatel qui prétend que le « taux d’encadrement est maintenu » malgré les suppressions de postes. La preuve par le tableau comparatif des H/E des collèges....

H/E Collèges rentrée 2009 (prévu et réel) comparé à rentrée 2008

La pression pour « faire avaler » le maximum d’Heures Supplémentaires s’est poursuivie : chaque établissement avait même un objectif chiffré à remplir ! Logique, quand les HSA deviennent un instrument pour supprimer des postes....
Le bilan est intéressant : certes, dans certains établissements l’objectif est atteint, ici ou là le taux d’HSA devient effarant.
Mais globalement l’objectif départemental n’est pas rempli, ni en collèges ni en lycées, preuve que la résistance des personnels marque des points. Vous trouverez ci-dessous le taux d’HSA de votre établissement pour 2009-2010, comparé au taux 2008-2009 et... l’objectif qui vous était assigné !

HSA Collèges comparaison 2009-10 et année précédente
HSA Lycées comparaison 2009-10 et année précédente

.